Rachat de crédit : 1 site web sur 2 non règlementaire selon la DGCCRF

 
Rachat de crédit : 1 site web sur 2 non règlementaire selon la DGCCRF

C’est un constat alarmant et pourtant bien réel que nous propose la DGCCRF : environ 50% des sites internet de rachat de crédits semblent ne pas respecter la réglementation.

Sites de rachat de crédits : manque d’information

La DGCCRF a demandé une enquête sur le marché internet du regroupement de crédits, menée par le Centre de surveillance du Commerce Électronique (CSCE). Le résultat : 49,8 % des sites sondés ne semblent pas afficher les informations pourtant obligatoires en matières de regroupement de crédits.

Les deux principales lacunes concernent l’identification de l’entreprise ou de l’éditeur et le non-respect de la législation en matière de publicité sur cette opération bancaire. Nous vous en parlions il y a déjà quelques temps, l’ACPR compte bien remettre de l’ordre sur ce marché en s’attaquant aux professionnels du marché, c’est-à-dire les intermédiaires bancaires. Simplement, le champ d’action de cet organisme de la banque de France se limite pour le moment aux professionnels, les éditeurs privés de sites ont encore de beaux jours devant eux.

Rachat de crédit : un marché hyper concurrentiel

Que ce soit dans le cadre du crédit, du poker ou ici du regroupement de crédits, ces marchés attirent la convoitise. Plus la concurrence sur un marché est forte, plus il y aura d’acteurs intéressés par une part de marché.

Que ce soit des professionnels de la finance ou des éditeurs de sites, chacun fait en sorte d’être présent et de tirer son épingle du jeu en gagnant un maximum d’argent, par la publicité notamment. Certains respectent la règlementation ainsi que les différentes obligations mais force est de constater que la DGCCRF vient d’identifier 50% de sites non conformes, ce qui ne permet pas aux consommateurs d’être informés correctement.

Simulez votre rachat de crédits et réduisez fortement vos mensualités Jusqu'à -60%* !