Quelle limite d’âge pour contracter un crédit ?

 
Quelle limite d’âge pour contracter un crédit ?

Légalement, il n’existe aucune limite d’âge pour souscrire à un prêt bancaire. Toutefois, la théorie est bien loin de la réalité puisqu’une fois que l’emprunteur a atteint un certain âge, les banques deviennent réticentes à l’idée de lui concéder des crédits. Elles ne le font que sous certaines conditions qui n’avantagent pas toujours les souscripteurs.

Les banques frileuses face aux emprunteurs seniors

Au sein des établissements bancaires, tous les clients ne sont malheureusement pas considérés sur le même pied d’égalité. En effet, ils se montrent beaucoup plus flexibles envers les trentenaires ou quadragénaires encore actifs professionnellement plutôt qu’avec les retraités sexagénaires dont les revenus ont baissé. Les revenus justement constituent un détail élémentaire dans l’accès à un crédit.

Mais pas uniquement puisque la santé y joue aussi pour beaucoup. En s’engageant avec un senior, les probabilités de non-remboursement sont élevées notamment s’il existe beaucoup d’antécédents médicaux.

Néanmoins, tout n’est pas perdu pour autant. Les chiffres favorables sur l’allongement de l’espérance de vie sont en train de faire changer la donne. Les banques doivent réajuster leur politique sur la finance chez les seniors et se montrer plus conciliant envers eux.

Des assurances qui coûtent chères

Ainsi, aujourd’hui, les clients de moins de 65 ans peuvent aspirer à un obtenir un crédit. Encore faut-il que ce dernier ne soit pas de longue durée. Difficile en effet pour une personne d’un tel âge de rembourser des mensualités s’étalant sur de très nombreuses années, combien même elle a une santé très solide, sans antécédents médicaux lourds.

La santé a un énorme impact sur le coût du crédit. Il se peut que l’emprunteur soit pénalisé par les assureurs à travers un contrat d’assurances qui coûte très cher. Cela vaut encore plus chez les personnes qui n’ont plus la forme. Juste à titre de comparaison, si les assurances sont de 0,20 à 0,30 % du coût total du crédit chez les jeunes actifs, elles atteignent carrément le double chez les emprunteurs âgés (voir ici). Les plus de 70 ans doivent même payer jusqu’à 1,75%. Les organismes financiers appliquent ce surcoût car les risques de décès avant le remboursement définitif est élevé.

Comment obtenir un prêt quand on est un senior ?

Les personnes âgées peuvent faire valoir certains de leurs atouts pour séduire les banques et accéder à un prêt. L’apport personnel par exemple. Ce dernier est exigé des organismes financiers. Mais les jeunes sont parfois incapables de fournir cette contribution financière. Les seniors par contre ont eu tout leur temps pour économiser et peuvent ainsi payer leur apport personnel.

Le nantissement personnel est une autre solution à envisager. Déjà propriétaire, vous souhaitez acquérir une résidence secondaire ? Utilisez votre premier bien comme garantie. Cela va rassurer l’emprunteur au moment de la souscription. Par contre, si vous ne parvenez pas à rembourser votre emprunt, vous risquez de perdre votre logement. Pesez bien le pour et le contre avant de vous lancer.

Et si malgré tous ces conseils et astuces, la banque vous a fermé ses portes. Tentez de demander les contrats seniors qui ont spécialement été mis en place pour les 80 ans et plus.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.