Taux, crédit et rachat de crédit : du jamais vu depuis 70 ans

 
Taux, crédit et rachat de crédit : du jamais vu depuis 70 ans

Les taux n’en finissent plus de tomber, battant sur leur passage des records, en mars 2016 les niveaux constatés n’ont jamais été aussi bas qu’à la fin de la seconde guerre mondiale, de quoi réveiller les envies de crédits et de rachat de crédit des ménages.

Crédit immobilier : des taux plus bas et des projets réalisables

L’observatoire crédit logement évalue chaque mois le niveau des taux pratiqués dans la production de crédit immobilier sur le sol tricolore. Pour le mois précédent, la production a augmenté de 26,8% par rapport au mois de mars 2015, ce qui laisse présager une année folle en matière de crédit et de taux bas.

Sur 15 ans, les emprunteurs ont réussi à obtenir en moyenne des taux de 1,73% sur 15 ans contre 1,90% en février 2016. Sur les durées de 20 ans et 25 ans, les taux sont passés de 2,17% à 1,99% et de 2,52% à 2,34%. Autrement dit, tous les niveaux ont baissé pour offrir aux ménages Français de belles capacités d’emprunts.

Plus les taux se réduisent et plus la capacité d’emprunt gonfle, ainsi un emprunteur pourra réaliser son projet et pourra bénéficier d’une enveloppe plus importante, que ce soit pour l’achat dans l’ancien, l’achat dans le neuf ou pour investir dans le locatif, une tendance émergente.

Rachat de crédit : des économies à la clé

Les taux dans le rachat de crédit ne sont pas les mêmes car il faut prendre d’autres facteurs comme le changement de domiciliation bancaire, la négociation avec les acteurs bancaires et l’assurance qui peut représenter un coût important. En ce mois de mars 2016, les taux restent inférieurs et proches de ceux pratiqués pour le crédit immobilier, de quoi réaliser de belles économies si le prêt a été contracté entre 2008 et 2010.

Que ce soit en renégociation ou en rachat de crédit pur, les conditions sont au rendez-vous et certains ménages ayant renégocié en 2014 voir en 2015 songent à faire racheter leur prêt immobilier une seconde fois, la vigilance est de mise car la part des frais de l’opération peut être un sérieux frein à l’opération. Il faut garder à l’esprit que pour ce type d’opération, le gain d’argent est nécessaire autrement l’emprunteur n’a pas d’intérêt à y recourir.

En ce qui concerne le regroupement de plusieurs crédits en un, les taux ont également baissé pour le second trimestre, que ce soit au sein des banques ou sur les réseaux de l’intermédiation bancaire, des conditions intéressantes qui peuvent réduire la majoration du coût total du crédit et qui assureront aux ménages une mensualité plus petite et plus adaptée.

Que ce soit pour du crédit immobilier, de la renégociation de crédit ou du rachat de crédit, on vous offre gratuitement une simulation en ligne avec le recherche des meilleures offres de financement du marché.

Simulez votre rachat de crédits et réduisez fortement vos mensualités Jusqu'à -60%* !