Le crédit en Belgique pour les Français, comment ça marche ?

 
Rachat de crédit Belgique

Suite à un crédit qui s’est mal déroulé, les Français qui se retrouvent fichés à Banque de France peuvent encore accéder à des offres de prêt bancaire en Belgique. Devenue un acteur important sur le marché européen, la Belgique offre des privilèges aux emprunteurs à la recherche d’une situation sécurisante. Tout savoir sur ce système.

Prêt personnel et crédit en Belgique, des coûts compétitifs !

Sans être de nationalité belge, l’emprunteur a toutes les chances d’accéder à un crédit auprès des établissements bancaires du pays, et ce, sans passer par les banques françaises.

En son statut d’acteur potentiel sur le marché du financement européen, la Belgique permet aux demandeurs de crédit de bénéficier de formules sécurisées. Cependant, il faudra prévoir des frais plus élevés, surtout avec les prêts à court terme et les petites sommes d’argent accordés dans le cadre d’un prêt personnel à prix très compétitif qui font la renommée de la Belgique.

En ce qui concerne le crédit immobilier ou le crédit automobile qui nécessitent une somme plus conséquente, les coûts sont comparables à ceux proposés par les banques françaises.

Quel type de crédit belge pour les Français ?

Avant de contracter un crédit dans un pays étranger, il est important de se renseigner sur les lois en vigueur et les formalités indispensables pour chaque type de prêt demandé. En agissant ainsi, vous anticipez toutes les conditions d’attribution et les conséquences d’un tel engagement. Parmi les formules de crédit qu’un Français pourra avoir droit auprès d’une banque belge, vous avez entre autres :

Le prêt à tempérament

Accordé sans justificatifs d’utilisation, le prêt à tempérament met à votre disposition une somme d’argent qui pourra servir à constituer une réserve d’argent, à acheter une nouvelle voiture, effectuer des travaux de rénovation ou s’acheter des biens meubles.

Avec cette forme de prêt personnel, le taux d’intérêt, le coût des mensualités et la durée de remboursement sont fixés à l’avance dans le contrat. De votre côté, vous avez accès à toutes les informations nécessaires pour vous permettre de mieux gérer votre budget d’endettement et éviter les mauvais crédits comme ce fut le cas en France.

Le crédit hypothécaire

Pour acquérir un bien immobilier en Belgique, les Français peuvent souscrire à un crédit immobilier, et ce, avec les mêmes principes de remboursement appliqués en Hexagone. Ainsi, si l’emprunteur ne parvient pas à rembourser l’argent, la banque belge se réserve le droit de saisir la maison ou l’appartement.

Pour éviter d’en arriver là, il est important de toujours bien étudier les termes du contrat et connaitre à l’avance le coût des mensualités et la durée de remboursement. D’autant plus qu’il n’y a pas de caution bancaire en Belgique et le bien hypothéqué devient la propriété de l’organisme prêteur.

Le rachat de crédit

Adapté aux emprunteurs qui veulent échapper à une situation de surendettement, le rachat de crédit effectué en Belgique applique toutes les règles en vigueur en France. Pour ce faire, tous les prêts en cours seront regroupés afin de diminuer la valeur des mensualités et prolonger la période de remboursement.

Ce rachat de crédit concerne entre autres les prêts personnels et les crédits hypothécaires des propriétaires qui n’ont pas envie de se séparer de leur maison. Si vous souhaitez en savoir plus sur le prêt en Belgique, n’hésitez pas à suivre ce lien pour connaitre les différents organismes belges et les différents crédits auxquels vous pourriez souscrire.

Grâce à la présence de nombreuses entreprises françaises et de sociétés de financement spécialisées sur le territoire belge, le pays offre une protection fiable contre les abus financiers et autres imprévus. D’autant plus que la forte concurrence entre les établissements bancaires engendre des avantages pour l’emprunteur français.

Comparez les offres de prêt conso et obtenez le meilleur taux !